S’assurer en ligne

Une entreprise est dotée de la capacité d’assurer si elle fournit une prestation en cas de survenance d’un risque.

 

Le plus souvent, cette prestation est financière. Les bénéficiaires de cette prestation peuvent être une société, une association ou un individu. Cette personne physique ou morale devra verser en échange une prime d’assurance.

 

Quels sont les risques que l’entreprise couvre ?

L’aléa caractérise les conditions qui permettent d’assurer une chose. Cela veut dire qu’il faut nécessairement que l’événement qui va justifier l’indemnisation doive impérativement être imprévisible.

 

Il faut retenir que les assurances les plus communes sont :

  • le contrat d’assurance dommage
  • le contrat d’assurance-vie ou Incendie, accident et risques divers (IARD)

 

On doit opérer une distinction entre les contrats d’assurance de biens et responsabilités d’une part et les contrats d’assurance de personne (AP) d’autre part.

 

La distinction est simple. Il faut retenir que les premiers types d’assurance correspondent à l’assurance-vie complétée de l’assurance des dommages corporels (santé, invalidité, décès toute cause). Par contre, les seconds types d’assurance correspondent à l’IARD bien entendu, hors assurances des dommages corporels.

 

Il est possible que les assurances protègent les sociétés de jeux de hasard et de loterie. Cela permet de rendre possibles les gains élevés, mais improbables.

 

Le contrat d’assurance

 

Le contrat d’assurance a pour rôle d’établir de manière précise et détaillée les conditions pouvant justifier que le service soit rendu.

 

Dans la plupart des cas, on y retrouvera :

 

  • L’intérêt d’assurance. Le bénéficiaire qui est aussi appelé « assuré » ne doit pas avoir intérêt à ce que le risque mentionné sur le contrat se réalise.
  • Le montant de la prime que l’assuré s’engage à verser de manière périodique.
  • Une définition claire de la prestation que l’assureur s’engage à rendre en cas de survenance du risque.
  • Le risque qui peut être défini de manière simple comme étant l’événement incertain qui justifie le besoin de se protéger au moyen d’une assurance.

 

Informations complémentaires sur la survenance d’un événement assuré

 

Lorsqu’un des événements listés dans les contrats d’assurance se réalise, l’assurance a alors l’obligation d’assister le preneur d’assurance.

 

Dans plus de 90 % des cas, l’indemnisation est de nature financière. Néanmoins, il convient de souligner qu’elle peut être de nature différente.

 

Par exemple :

 

  • Une personne décide d’assurer son bateau. Elle doit recevoir une certaine somme d’argent s’il arrive que le navire soit endommagé ou détruit. Ce montant va varier selon la vétusté de l’embarcation, mais aussi selon le montant souscrit. Il peut aussi bénéficier du paiement régulier d’une pension.
  • De même, un automobiliste pourra être assisté simplement devant les tribunaux par sa compagnie d’assurance et peut aussi recevoir une somme pour réparer les dommages causés par son accident.